Apprendre tout au long de la vie, développer ses connaissances et ses compétences de façon continue, améliorer son employabilité… Voilà trois enjeux auxquels font face tous les travailleurs. Afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs professionnels et de permettre aux entreprises d’augmenter leur productivité et l’efficacité au travail, les services aux entreprises des cégeps de la région de Québec (Champlain St.Lawrence, Garneau, Limoilou et Sainte-Foy), sous la bannière de Cégeps&Cies – Capitale-Nationale, offrent un large éventail de cours de perfectionnement, selon diverses formules, dans une multitude de champs d’expertise.

Plus de 300 cours offerts

Chaque année, plus de 300 cours de perfectionnement, dans une vingtaine de domaines de formation différents, sont offerts par l’un ou l’autre des cégeps membres de Cégeps&Cies – Capitale-Nationale. Des cours à temps partiel, en classe, en entreprise ou en ligne, de jour, de soir, sur semaine ou de fin de semaine : les formules d’enseignement sont nombreuses et adaptées à la réalité des travailleurs et des entreprises. Toutes les formations offertes peuvent également être adaptées pour répondre aux besoins spécifiques d’une entreprise.

Des tarifs très avantageux

Grâce à une participation financière d’Emploi-Québec, plusieurs cours sont offerts pour aussi peu que 1$/h (pour les critères d’admissibilité, consultez le tableau ci-bas). Aucune démarche à faire auprès d’Emploi-Québec pour profiter de la subvention Les cégeps s’occupent de tout au moment de l’inscription !

Des formateurs qualifiés

Cégeps&Cies – Capitale-Nationale permet aux entreprises et aux travailleurs de bénéficier de l’expertise de près de 2 000 enseignants, formateurs et conseillers experts qui œuvrent auprès d’une clientèle adulte et de travailleurs pour développer les compétences de leurs employés. Depuis plus de 40 ans, les cégeps de la région de Québec sont partenaires des entreprises et au service des travailleurs. Ils ont développé des formations et des services qui correspondent à la réalité des travailleurs et du marché de l’emploi dans la région.